Rechercher

QU’EST CE QU’UNE CARTE NON OFFICIELLE ?

Mis à jour : 4 févr 2019

Entre les fake, les non officielles, les officielles, les fancards, les custom cards et les H.K, il y a de quoi s'y perdre. Nous vous expliquons ici ce que vous devez savoir.


On nous a souvent demandé les différences entre tout ce bordel et que ça ne fait pas de mal d’en parler. Je ne prétend pas tout connaître donc si vous pensez que je me suis trompé sur un point, n’hésitez-pas à me le faire savoir.


1. QU'EST CE QU'UNE CARTE OFFICIELLE ?

Une carte officielle est une carte originale et est par définition une carte possédant un copyright. Cela signifie qu’elle a été produite et distribuée légalement et qu’elle est protégée par des droits d’auteur.

Les sociétés qui produisent les cartes (Bandai, Amada (Ensky), Banpresto, etc) reversent de l'argent aux détenteurs des droits de Dragon Ball, soit Akira Toriyama et sa maison de production Bird Studio et la Toei.

2.QU’EST CE QU’UNE CARTE FAKE ?

Il s’agit d’une reproduction d’une carte existante de façon plus ou moins fidèle, de façon à tromper l’acheteur. La qualité d’impression et du matériau de base est souvent médiocre.

3.QU’EST CE QU’UNE FANCARD ?

C’est un terme assez récent qui peut prendre plusieurs formes (custom card, prism card, home made card, carte pour fan etc). Ca peut-être une reproduction exacte d’une carte ou d’une maquette existante. Il existe quelques cartes officielles très rares et très chères voir inabordables aujourd’hui pour la plupart des collectionneurs. La reproduction est une alternative moins chère. Cependant, la qualité est moins bonne. Et l’authenticité des cartes Limited ou distribuées lors d’un event est absente.



Cela peut aussi être une création originale via un dessin ou un montage informatique sur une nouvelle maquette, témoignant de la passion de l’auteur.



Les fancards sont aussi fabrquées suite à des commandes de personnes qui souhaitent voir leur personnage fétiche en carte.



4.QU’EST CE QU’UNE CARTE NON OFFICIELLE ?


Terme généralement utilisé pour des cartes qui ont une vingtaine d’années. Ce sont des cartes sans copyright, ou parfois avec un copyright mensonger qui n'appartiennent pas au réseau de production/distribution officiel Dragon Ball. Par exemple, les Animate ont été produites et éditées par Animate Group, une société d’imprimerie basée en Thaïlande qui n’a aucun lien légal avec les ayants-droit.

Les non officielles sont donc produites et distribuées sans l'autorisation des ayant-droits.

 A contrario des contrefaçons pures (aussi appelées cartes "fake", fausses ou copies) qui empruntent les maquettes et les visuels des séries populaires (Super Battle, Carddass Hondan, Visual Adventure ou PP Card), les cartes reconnues par la communauté comme non officielles, inventent généralement de nouvelles maquettes, n'existant nulle part ailleurs, et y incluent des visuels et numérotations parfois inédits.

Aussi, la qualité de la plupart des non officielles est bien meilleure que celle des contrefaçons.
 Mais surtout, la démarche derrière les non officielles rendent compte d’une certaine volonté de partage au-delà du simple business de contrefaçons. En témoignent des séries complexes telles que les Adali et Super Hero qui ont plusieurs parts différentes, une cohérence dans leur structure et un côté perfectionniste qui se ressent dans les cartes les plus modernes.

Maintenant, je vais expliquer pourquoi la contrefaçon est nuisible.


Parce que c’est illégal du point de vue de la Loi. Parce que ça nuit à l’emploi et à la créativité des artistes qui travaillent sur l’oeuvre originale. Parce que ça menace la loyauté de la concurrence. Parce que ça ne respecte pas les règles du code du commerce ainsi que les normes d’hygiène et de sécurité d’un pays (toxicité des produits par exemple). Parce que ça prolifère sur le net à un point ou il y en presque plus que des cartes officielles. Parce que les fabriquants/vendeurs de contrefaçons sont pour beaucoup des gens malintentionnés, opportunistes, sans aucune éthique qui abusent de la crédulité, de la passion et de la non connaissance des nouveaux collectionneurs. Parce que les fabriquants/vendeurs de contrefaçons sont des gens qui font commerce d’une oeuvre qui a bercé l’enfance de millions de gens et que c’est une insulte à l’univers et à toutes les idées et valeurs véhiculées par Dragon Ball. Parce que les prix sont abusifs alors que c’est de la merde en terme de qualité. Parce que quand je fais un dessin et qu’il plaît à quelqu’un, je ne lui vend pas, je lui offre ou alors il me paie à hauteur du matériel que j’ai utilisé pour le faire. Parce qu’il y a tromperie. Vous avez désormais toutes les cartes (oh oh) en main pour comprendre la complexité et l'ambiguité qui se cachent derrière la collection de cartes. A vous de prendre les mesures nécessaires. #fancard #nonofficielle #officielle #fake #bootleg

50 vues